• Des perles dans le texte Hébreu de Matthieu Shem Tov

    Des perles dans le texte Hébreu de Matthieu Shem Tov

    Message  Ruth Administratrice J'ai déjà mentionné le manuscrit Dutillet en Hébreu mais je dois dire qu'en ce moment le texte Shem Tov que je suis en train d'étudier me semble vraiment plus proche du texte Hébraïque de l'époque pour plusieurs raisons comme le pensent aussi Néhémiah Gordon et Michael Rood.


    J'étudie ce texte de plus prés en ce moment du fait d'une révision de l'Evangile de Mattityahou (Matthieu) à partir de la traduction Ostervald que j'effectue.

    Travail que je fournirai en totalité si Dieu me le permet aux membres du forum dés que je l'aurai terminé.

    Vous comprendrez donc que je sois moins présente en ce moment sur le forum :)

    J'y ai découvert de véritables perles que je vais commencer à vous faire partager dans ce post bien que je n'ai pas encore finit la révision de cet Evangile à partir de la traduction Ostervald.

    Mon travail ici consiste à réviser le Livre de Mattityahou (Mathieu) à partir de la traduction Ostervald 1996 mais aussi à partir de la vérification dans le texte Grec Reçu ainsi que dans les écrits Hébreux de l'Evangile de Matthieu retrouvés directement écrit en Hébreu qui sont le manuscrit Dutillet et le ShemTov ou Even Bohan. Mais je me suis beaucoup plus servit du Shem Tov pour les raisons que j'ai évoqué juste au dessus.

    Légendes :
    cette couleur bleue est utilisée dans le texte pour montrer les mots ou phrases qui ont été pris du texte Shem Tov en Hébreu, les initiales (ST) sont placées à côté de la citation

    cette couleur rouge est utilisée dans le texte à chaque fois qu'il s'agit d'une citation de la Torah ou des Prophètes ou bien quand il s'agit d'une idée en relation avec la Torah et les Prophètes.
    Les citations en rouges de la Torah et des Prophètes proviennent directement de la traduction à partir du texte Massorétique Hébreu afin que cela soit au plus prés du texte source Hébraïque.



    ceci dit, voici à présent les quelques perles qui viennent du texte Shem Tov.

    Tout d'abord il faut savoir que Le Saint Nom YHWH est mentionné de manière cachée dans ce texte avec un sigle qui signifie qu'il s'agit du Saint Nom. Ce qui est très intéressant à savoir.

    Commençons donc par ce passage :

    Mattityahou/Matthieu 9:20
    "Et une femme qui était malade d'une perte de sang depuis douze ans, s'approcha par-derrière, et toucha le tsitsit (frange) (ST) de son vêtement, (voir Devarim/Deutéronome 22:12 et Bemidbar/Nombres 15:38-39)"

    ici nous avons bien confirmation que Yéshoua (Jésus) portait les tsitsit (franges) avec le fil bleu aux 4 coins de son vêtement comme commandé par Dieu dans la Torah.



    Mattityahou/Matthieu 14:36
    "Et ils le priaient qu'ils pussent seulement toucher le pan de son manteau (ST); et tous ceux qui le touchèrent furent guéris."

    ici cette expression hébraïque spécifique se retrouve aussi dans le Livre de Samuel :

    1 Shmouel/Samuel 15:27
    Et comme Samuel se tournait pour s'en aller, Saül saisit le pan de son manteau, qui se déchira.




    Mattityahou/Matthieu 16:16-18
    "Shimon Kifa, prenant la parole, dit: Tu es le Machia'h, le Fils de l'Elohim vivant.
    Et Yéshoua lui répondit: tu es heureux, Shimon, fils de Yonah; car ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux.
    Et moi, je te dis aussi que tu es évèn (rocher) (ST), et (que sur ce rocher) je bâtirai ma Kéhila (Assemblée)"

    ici il est intéressant de savoir tout d'abord que Kifa en Hébreu transcrit faussement par Pierre ne signifie pas pierre ou rocher mais dôme, d'où le nom donné au couvre chef que certains Juifs mettent en forme de cercle placé sur le sommet de la tête: kipa ou kipha.

    Par contre Yéshoua (Jésus) dit à Kifa qu'il est l'évèn = le rocher sur lequel Yéshoua (Jésus) bâtira son assemblée.




    Mattityahou/Matthieu 16:24-26
    "Alors Yéshoua dit à ses talmidim (disciples): Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, etprenne la chaîne et la trame pour combattre (ou se battre) jusqu'à la mort (ST) (dans le texte Grec "se charge de sa croix"), et me suive. Car quiconque voudra sauver sa vie, la perdra; et quiconque perdra sa vie pour l'amour de moi, la trouvera; Car que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perdait son âme? Ou que donnerait l'homme en échange de son âme?"


    ici, on peut voir que Yéshoua donne une image de l'armure du combat spirituel pour ceux qui veulent Le suivre jusqu'à la mort et qu'il ne mentionne pas ici le supplice romain. 

    la chaîne et la trame constituent le tissage.
    Il faut savoir que les armures étaient aussi faites de tissus de lin dans certaines civilisations, armures qui étaient beaucoup plus résistantes aux flèches que les armures de métal lourdes beaucoup moins efficaces pour arrêter les flèches. L'armée d'Alexandre le grand utilisait ce genre d'armure en lin tissé très épais. Donc cela ne serait pas étonnant qu'il en était ainsi dans l'armée d'Israël.




    Mattityahou/Matthieu 18:1-6
    "A cette heure-là, les talmidim (disciples) vinrent à Yéshoua, et lui dirent: Qui est le plus grand dans le royaume des cieux?
    Et Yéshoua, ayant fait venir un garçon (ST), le mit au milieu d'eux,
    Et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez, et si vous ne devenez comme ce garçon, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.
    C'est pourquoi, quiconque s'abaissera, comme ce garçon, celui-là est le plus grand dans le royaume des cieux. (verset absent du texte Hébreu Shem Tov)
    Et quiconque reçoit un tel garçon (ST) en mon nom, me reçoit.
    Mais si quelqu'un scandalise un de ces garçons (ST) qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on lui attachât une meule au cou, et qu'on le jetât au fond de la mer."


    Ici, nous avons une précision, il s'agit d'un garçon, le terme peut aussi vouloir dire adolescent, donc il ne s'agit pas d'un tout petit enfant non plus.
    ce garçon devait être un modèle pour que Yéshoua (Jésus) le mette en avant ainsi. On voit bien ici que l'on ne se trouve pas dans la vision selon laquelle Yéshoua (Jésus) ferait de tous les enfants des exemples à suivre mais Il désigne un garçon bien précis.




    Mattityahou/Matthieu 18:15-17
    "Si ton frère a péché contre toi, va et reprends-le entre toi et lui seul; s'il t'écoute, tu as gagné ton frère.
    Mais s'il ne t'écoute pas, prends avec toi encore une ou deux personnes, afin que tout soit réglé sur la parole de deux ou de trois témoins. (Devarim/Deutéronome 19:15)
    Que s'il ne daigne pas les écouter, dis-le à la Kéhila (Assemblée); et s'il ne daigne pas écouter la Kéhila (Assemblée), regarde-le comme un paria et un ennemi cruel. (ST)"

    ici les termes employés changent un peu par rapport au texte Grec un des nations et un péager.





    Mattityahou/Matthieu 19:12
    "Car il y a des sarisim (ouvriers ou intendants du Souverain) (ST) qui sont nés tels, du ventre de leur mère; il y en a qui ont été faits sarisim (ouvriers ou intendants du Souverain) (ST) par les hommes; et il y en a qui se sont faits sarisim (ouvriers ou intendants du Souverain) (ST) eux-mêmes pour le royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre ceci, le comprenne."

    ici le terme employé est sarisim qui signifie ouvriers du Souverain et ce terme a été traduit en Grec par Eunuquequi se lit dans le sens d'homme qui ne va pas avec des femmes alors qu'ici le terme hébraïque ne signifie pas forcément cela.




    Mattityahou/Matthieu 19:13-15
    "Alors on lui présenta des enfants (ST), afin qu'il leur imposât les mains, et qu'il priât; mais les talmidim (disciples) les reprenaient.
    Mais Yéshoua dit: Laissez ces garçons (ST), et ne les empêchez point de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent.
    Et leur ayant imposé les mains, il partit de là."

    ici il est extrèmement intéressant de constater qu'il ne s'agit que de garçons qui sont présentés à Yéshoua (Jésus) et cela nous replonge vraiment dans le contexte Israélite sur la vision de la bénédiction et sur ce qu'elle représentait.

    On voit bien tout au long de la Torah que la bénédiction ne se donnait qu'aux fils pour que leur descendance soit béni. Voir Israël/Yaakov qui donna la bénédiction sur Ephraïm et Manassé.
    Certains pourront se demander, pourquoi pas les femmes ? Et bien les femmes étaient bénies de par leur maris ou de par leur pères qui auraient reçu la bénédiction. C'est bien ainsi que la bénédiction doit être donnée. Ces détails ici nous démontrent bien comment Yéshoua (Jésus) Restait vraiment dans la ligne directe de la Torah et des Prophètes.




    Mattityahou/Matthieu 21:9
    "Et la multitude qui allait devant et celle qui suivait, criait, en disant: Hoshana (Sauve Maintenant) Sauveur du monde! Barou'k Haba Be Shem YHWH (Béni soit celui qui vient au nom de YHWH)! Hoshana (Sauve Maintenant) Sauveur Glorifié dans les cieux et sur la terre! (ST)" (Tehilim/Psaume 118:26)

    Ici il est intéressant de constater que le Saint Nom d'Elohim YHWH est employé, de plus, au lieu de l'expression "Fils de David" nous avons cette expression : Sauveur du monde! et Sauveur Glorifié dans les cieux et sur la terre! Ici l'accent est mis sur le Salut.





    Mattityahou/Matthieu 21:12-16
    "Et Yéshoua entra dans la maison (temple) de YHWH (ST), et il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; et il renversa les tables des changeurs, et les sièges de ceux qui vendaient des pigeons.
    Et il leur dit: Il est écrit: ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples; (Yishayahou/Esaïe 56:7) mais vous en avez fait une caverne de brigands. Alors des aveugles et des boiteux vinrent à lui dans le temple, et il les guérit.
    Mais les plus grands érudits et les kohanim (ST), voyant les merveilles qu'il avait faites et les garçons (ST) qui criaient dans le temple et disaient: Loué soit Le Fils d'Elohim! (ST) en furent fort indignés,
    Et ils lui dirent: Entends-tu ce que disent ceux-ci? Et Yéshoua leur dit: Oui. N'avez-vous jamais lu ces paroles:De la bouche des petits enfants et des nourrissons, tu tires ta louange? (Tehilim/Psaume 8:3)"

    ici nous avons encore Le Nom Saint de YHWH qui apparaît ici et nous avons la précision qu'il s'agissait de garçons qui criaient dans le Temple là où se trouvait Yéshoua (Jésus) car il faut savoir que dans le Temple il y avait l'endroit réservé aux hommes et un autre endroit réservé aux femmes. Ensuite, ces garçons criaient Loué soit le Fils d'Elohim (Dieu) qui met en avant la Divinité de Yéshoua (Jésus) alors que dans le texte Grec il est écrit : Hosanna au Fils de David ! qui met en avant sa nature terrestre.




    Mattityahou/Matthieu 23:1-5
    "Alors Yéshoua parla au peuple et à ses talmidim (disciples), et leur dit:
    Les sofrim (scribes) et les péroushim (pharisiens) sont assis dans la chaire de Moshéh.
    Observez donc et faites tout ce qu'il (Moshéh) vous dit d'observer; mais ne faites pas comme ils (sofrim et péroushim) font, parce qu'ils disent et ne font pas. (ST) Car ils lient des fardeaux pesants et insupportables, et les mettent sur les épaules des hommes; mais ils ne veulent pas les remuer du doigt.
    Et ils font toutes leurs actions, afin que les hommes les voient; car ils portent des vêtements coûteux (ST)(dans le texte Grec "larges phylactères"), et ils allongent les tsitsit (franges) (ST) de leurs vêtements;"


    Tout d'abord ici ce verset est essentiel et est vraiment remis dans son véritable sens. Il y a eu une erreur de copiste dans le texte Grec comme l'a confirmé Néhémia Gordon.

    Observez donc et faites tout ce qu'il (Moshéh) vous dit d'observer; mais ne faites pas comme ils (sofrim et péroushim) font, parce qu'ils disent et ne font pas. (ST) 

    contrairement à "observer donc et faites tout ce qu'ils (sofrim et péroushim) vous disent d'observer" car il s'agit ici d'un singulier et non d'un pluriel donc il s'agit de faire tout ce que Moshéh nous dit d'observer !

    Ensuite, on remarque que le terme phylactères en Hébreu téfilin ne se trouve pas dans le texte Hébreu mais on aולובשים מלבושים יקרים portaient des vêtement chers ou coûteux. 

    Pourquoi en est on arrivé dans le texte Grec à mettre phylactères, je ne saurai le dire mais peut-être que l'explication vient du fait que le mot phylactère n'a pas toujours signifier ce qu'il signifie aujourd'hui...




    Mattityahou/Matthieu 25:1-2
    "Yéshoua dit à ses talmidim (disciples) : Le royaume des cieux sera semblable à dix béthouloth (vierges) qui, (ayant pris) nerotihov (leurs lampes), allèrent vers la mariée et le marié. Cinq qui étaient paresseuses et folles, cinq qui (étaient) agiles (ou rapides) et sages. (ST)"

    ici nous avons les mots supplémentaires "paresseuses et agiles (ou rapides)" rajoutés au texte Grec.




    Mattityahou/Matthieu 26:17
    "Et le premier jour de 'Hag Ha Matsoth (fête des sans levain) (ST), les talmidim (disciples) vinrent à Yéshoua et lui dirent: Où veux-tu que nous te préparions la consommation de Pessa'h (passage ou pâque) (ST) (voir Shémoth/Exode 12:3-20)"

    on retrouve bien les expression hébraïques de 'Hah Ha Matsoth (fête des sans levain) et le terme deconsommation de Pessa'h (passage ou pâque), plutôt que repas.




    Mattityahou/Matthieu 26:23
    "Mais il répondit: Celui qui a mis la main dans le plat (bol ou plat concave) (ST) avec moi, celui-là me trahira."

    cela démontre qu'avec l'Hébreu nous avons même des précision sur la forme du plat.




    Mattityahou/Matthieu 26:36
    "Alors Yéshoua s'en alla avec eux dans le village Gui Sémané (pressoir à huile) (ST); et il dit à ses talmidim (disciples): Asseyez-vous ici pendant que je m'en irai là pour prier."


    ici il n'est pas fait mention du jardin mais du village, d'ailleurs il n'est pas fait mention de "jardin" dans les écritures en Grec des Evangiles.





    Mattityahou/Matthieu 26:47
    "Et comme il parlait encore, voici Yéhoudah, l'un des douze, qui vint, et avec lui une grande troupe arméed'épées et de fouets (ST), des shalo'him (émissaires) des gadolim ha kohanim (principaux sacrificateurs) et des anciens du peuple."

    ici nous avons les fouets au lieu des bâtons dans le texte Grec.




    Mattityahou/Matthieu 26:49
    "Et aussitôt, s'approchant de Yéshoua, il lui dit: Rabbi Shalom Alei'ka (la paix soit avec toi); et il l'embrassa (ST)"

    ici lorsque Yéhoudah (Juda) trahit Yéshoua (Jésus), il n'est pas fait mention de cette phrase de salutation alors qu'elle est présente dans le texte Hébreu. Nous lisons juste dans le texte Grec ceci : Maître, je te salue;




    Mattityahou/Matthieu 26:51-52
    "Et voici, un de ceux qui étaient avec Yéshoua, portant la main à l'épée, la tira et en frappa un serviteur des kohanim (sacrificateurs), et lui emporta l'oreille.
    Alors Yéshoua lui dit: Remets ton épée dans le fourreau; car tous ceux qui auront les fourreaux de l'épée brûlés (ou ardents) succomberont par l'épée. (ST)"

    alors ici regardez la subtilité du texte en Hébreu qui n'est pas du tout retranscrit en Grec.
    Ici, Yéshoua (Jésus) parle de ceux qui ont tendance à tirer leur épée de leur fourreaux trop facilement, c'est à dire pour un oui ou pour un non. Car cette façon imagée de parler exprime bien cela pusique lorsque l'on retire trop souvent une épée de son fourreau, cela chauffe les fourreaux, le frottement rend les fourreaux brûlants. 
    Donc tous ceux qui prennent l'épée pour un oui ou pour un non succomberont par l'épée. 

    Mais on est pas dans l'idée ici qu'il ne faille jamais prendre une épée au moment opportun, comme cela peut être suggéré par le texte Grec : celui qui prendra l'épée périra par l'épée.


    Voilà pour l'instant les quelques perles que je partage avec vous en espérant que cela vous apportera comme cela m'a apporté :)

    Si Dieu me le permet, lorsque j'aurai terminé la totalité de ce travail, je le posterai aux membres de ce forum. Bien que je pense que je raterai peut-être d'autres perles dans ce texte Hébreu car je ne traduit pas en totalité cet Evangile de Matthieu Shem Tov étant donné que je ne maîtrise pas assez l'hébreu et cela serait très difficile à faire rien qu'avec le matériel disponible sur internet. Mon travail ici consiste à réviser la traduction Ostervald en remettant les noms dans leur prononciation et dans leur lecture hébraïque, refrancisant des mots hellénisés et j'en profite aussi pour mettre quelques perles des textes Hébraïques de cet Evangile de Matthieu.

    Pour ceux que cela intéresse, voici le texte Hébreu de Matthieu Shem Tov ou nommé aussi Even Bohan.
    http://www.torahresource.com/DuTillet/EvenBohan.pdf

    Que L'Eternel Dieu nous dirige et vous bénisse
    Ruth
    lien vers l'article d'origine
    « * Psaume 37 *Expressions basiques " Hébreu " traductions »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter