• Grossesse tardive

    La possibilité de grossesse au-delà de 50 ans s'est considérablement accrue pour Grossesse tardiveles  

    femmes, du fait des progrès récents des techniques de PMA, comme le don d'ovocytes1, venu en complément de la FIVETE pour les candidates à la maternité les plus âgées.

     

    Normalement, la fécondité d'une femme se termine avec la ménopause, que l'on définit comme une durée de 12 mois consécutifs sans que surviennent les règles.
    La périménopause, phase précédant la ménopause où les règles deviennent irrégulières et finissent par s'arrêter définitivement, s'installe généralement entre 40 et 

     
    51 ans

    [les hommes, à l'opposé, restent en général fertiles jusqu’à la fin de la vie2, bien qu'avec l'âge paternel, augmente sensiblement le risque d'anomalie génétique ou chromosomique,
    et que certaines sources affirment qu'ils pourraient voir, eux aussi, leur fertilité commencer à baisser à l’approche de la quarantaine3].
    Mais la grossesse à plus de 35 ans entraîne, déjà, une augmentation des risques : les cycles menstruels fussent-ils encore réguliers et ovulatoires, la qualité des ovocytes, d’autant plus à l'approche et une fois passée la quarantaine, se détériore grandement, rendant la probabilité de concevoir un bébé en bonne santé considérablement plus faible que chez une jeune femme, plus particulièrement après 42 ans4.

    Cependant, l'intervention médicale et hospitalière, par hormonothérapie substitutive, don d'ovocytes, et fécondation in vitro en laboratoire, repousse ces limites naturelles.
    Aux États-Unis, entre 1997 et 1999, on a compté 539 naissances chez des mères de plus de 50 ans1. Selon les statistiques de l'Autorité de Fertilisation et Embryologie Humaines (Human Fertilisation and Embryology Authority), plus de 20 bébés ont été mis au monde chaque année au Royaume-Uni par des femmes de plus de 50 ans par le biais de la FIV5.

    La mère la plus âgée que l'on connaisse dans le monde est à l'heure actuelle une Indienne, Omkari Panwar, qui a donné naissance à des jumeaux, un garçon et une fille, à 70 ans, le 27 mai 2008, talonnée par une concitoyenne, Roja Devi Lohan, mère d'une fille au même âge, en novembre suivant. Certains remettant toutefois en question la véracité de l'âge de celles-ci, retiennent, comme cas authentifié de la mère la plus âgée du monde, celui de l'Espagnole Maria del Carmen Bousada de Lara, dite « Carmela Bousada », mère de deux fils jumeaux le 29 décembre 2006, à 66 ans et 358 jours, devançant de 130 jours la Roumaine Adriana Iliescu, qui eut une fille le 16 janvier 2005, à 66 ans et 238 jours.
    Tous ces enfants ont été conçus par FIV avec don d'ovocytes6.

    La plus âgée authentifiée à avoir conçu naturellement sans recours à la PMA, est, selon le Livre Guinness des records, la Guernesiaise Dawn Brooke, mère à 59 ans en 19977.

    D’autres cas sont recensés (voir infra) de maternités plus tardives encore, tant naturelles après 59 ans qu'assistées au delà de 70, mais beaucoup s'avèrent invérifiables.

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Grossesse_tardive

    « Shabbat Shalom !! Le bâton de Moïse et d'Aaron »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter