• Apôtre, Prophéte, Docteur, "Conclusions"

     Apôtre, Prophéte, Docteur, "Conclusions"

     

    Apôtre

    Selon le terme employé, l’Apôtre est un envoyé, un chargé de mission. Il est motivé par la prédication du messie ressuscité et de l’établissement de son royaume. Ses capacités, qui évidemment lui viennent de Dieu, englobent les quatre (4) autres ministères que nous développerons ensuite.

    Un Apôtre est un bâtisseur voir un pionnier. Bien que le mot apôtre veuille dire « envoyé », tous ceux qui sont envoyés n’ont pas le ministère d’Apôtre. Raison pour laquelle, certains sont appelés « missionnaires ». L’Apôtre est celui qui a la capacité d’aller dans des endroits difficiles et lointains pour apporter l’Evangile. Il fonde des églises locales. Sa prédication est accompagnée de miracles et de prodiges. Il a la vision de l’œuvre et donne des instructions pour la bonne marche de l’Eglise. Il enseigne, corrige et reprend les faux pasteurs et les fausses doctrines. Il exerce l’autorité sur les Pasteurs, les Prophètes, les Evangélistes, les Docteurs ainsi que les Anciens et les Diacres. Il détermine les qualifications pour être appelé au ministère. Il veille sur la bonne marche des églises qu’il a fondées et les organise afin de garder un contact permanent avec elles. Celles-ci à leur tour doivent lui rendre compte.
    Les Actes et les Épîtres citent les noms de plusieurs Apôtres, outre les "douze" nommés par le Seigneur Jésus-Christ. Le ministère d'Apôtre est caractérisé par un sens spécial de la responsabilité envers un groupe d'églises (2 Corinthiens 11.28). L'Apôtre n'est pas lié définitivement à une communauté locale particulière.
     Il veille de façon générale à la santé spirituelle et à l'action de l'Église.
     Il a la responsabilité de donner certaines directives.
     Il a le charisme de prier pour que les croyants reçoivent le Saint-Esprit ou l'un ou l'autre des dons spirituels.
     Il forme les cadres et les consacre dans leurs ministères particuliers, par exemple les anciens et les diacres.
     Il est responsable de l'orthodoxie de l'enseignement donné.
     Il exerce la discipline dans les cas graves.
    En fait, l’Apôtre peut partir d’un champ encore v***** et fonder une communauté, en formé les membres afin qu’ils deviennent autonomes. L’Apôtre quoique autonome ne reste pas isolé, il œuvre activement afin que les autres ministères se manifestent et le supplée ou le remplace.

    Nous pouvons illustrer ce rapport de l’Apôtre aux autres ministères avec les cinq (5) doigts de la main. L’apôtre étant le pouce, le doigt fort, qui fait face aux quatre (4) autres pour travailler. Une main amputer du pouce pourra continuer à saisir (avec difficulté certes) des objets ; mais le contraire, c’est à dire amputer des quatre (4) autres doigts et le pouce seul restant, est plus difficile.

    C’est pour cela que sans plus tarder il convient de passer à une explication des quatre (4) autres ministères suivants afin de mieux comprendre le rôle de l’Apôtre.

    Le Prophète
    Un prophète est un Homme de Dieu qui prédit l’avenir ou qui annonce un événement plusieurs jours ou mois d’avance avant que celui-ci ne se réalise. Il est celui qui a la capacité d’exercer les cinq (5) Dons de « Révélation » qui sont :
     la parole de connaissance
     le discernement des esprits
     la parole de sagesse
     l’interprétation des langues
     la prophétie

    Le Prophète apporte la parole de Dieu d'une manière spontanée, sous une onction spéciale du Saint-Esprit ; ce ministère a un champ d'action vaste:
     Ministère de révélation (Ephésiens 3:5)
     Ministère d'exhortation (Actes 15:32)
     Ministère de direction (Actes 13:2)
     Ministère de prédiction (Actes 11:28; 21:11)

    En plus de cela, ces prophéties doivent s’accomplir et il doit porter les fruits dignes d’un Serviteur de Dieu. Celui qui ne remplit pas ces conditions n’est pas un Prophète. Au demeurant, le prophète a le rôle très spécifique d’être le porte-parole de Dieu, inspiré par le Saint-Esprit. Dans le Nouveau Testament, c’est Jean-Baptiste qui décrit le mieux ce Ministère. Lorsqu’il parle de Jésus, il dit : « Il a son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point. » C’est le Ministère d’autorité qui prêche la repentance, la purification et la séparation, dans la crainte de Dieu.
    Porte-parole de la volonté divine, le Prophète se retrouve abondamment indexé dans l’Ancien Testament et ceci dès la Genèse. Le premier que nous découvrons et cité comme tel par Dieu lui-même est : Abraham. Nous avons bien sûr tous les écrits de l’Ancien Testament nous décrivant la dure tâche de porte-parole divin, montrant le chemin à suivre ou condamnant quand le peuple s’est écarté de celui-ci. De grandes figures se détachent de tous les autres Prophètes dont nous lisons l’histoire dans la Bible : Abraham, Moïse, Élie…

    Nota: nous avons déjà vu le Pasteur, l'évangéliste maintenant passons au Docteur:

    Docteur
    Un docteur est un Homme de Dieu qui a la capacité de communiquer la connaissance. Il forme, nourrit, éduque, discipline, instruit et enseigne les fidèles mais surtout les appelés au ministère. Il a une capacité et une facilité d’enseigner que d’autres n’ont pas.
    L’enseignant est oint pour construire sur la fondation posée par les Apôtres et les Prophètes, en communiquant la doctrine biblique de Christ d’une manière claire et précise. Il aime tout particulièrement « creuser » profondément la Parole et son onction lui permet de communiquer la vérité à l’église. Il s'attache à l'étude systématique et à l'enseignement clair de la Bible, de façon à présenter simplement les choses profondes de Dieu. Il doit inspirer aux chrétiens la connaissance de la Parole de Dieu. Son savoir théologique et éthique est nécessaire au succès de son ministère.
    Le Docteur a la tâche de rendre limpide les Ecritures. Celles-ci ayant été écrites sur plusieurs siècles et par plusieurs auteurs, il est là pour fouiller et ramener à jour les trésors anciens et nouveaux.
    Dieu a voulu que les écritures soient un puzzle afin que comme pour les paraboles, seuls ceux vraiment désireux de le connaitre pourraient le déchiffrer.

    Il examine ou établi les doctrines en se basant sur des recherches approfondies. Mais plus que tout en se basant sur cette citation de Jésus lui-même : ”Car ma chair est vraie nourriture, et mon sang vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui” Jean 8:55-56. Sa plus importante mission (et de tous les ministères) est de rendre autonome le peuple de Dieu, que chacun apprenne à se nourrir spirituellement et à rechercher pour soi la volonté divine.

    Au regard de ce qui précède, l’Apôtre accomplit l’œuvre missionnaire. Le Prophète livre au peuple les paroles que l’Eternel Dieu met dans sa bouche. L’Evangéliste, apporte la bonne nouvelle du salut au monde, baptise ceux qui croient et les confie au Pasteur qui veille sur leur marche de tous les jours. Le Docteur, enseigne au peuple les profondeurs de la parole de Dieu pour fortifier sa foi.
    Il est à remarquer que l’ordre indiqué, n’est pas un ordre hiérarchique. C’est l’ordre logique d’intervention des ministères dans l’établissement d’une église locale. Matthieu 28 :19 et 20. « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit, et enseignez leur à observer tout ce que je vous ai prescrit.»
    Les cinq (5) ministères ne sont pas des ministères indépendants. Ils travaillent tous ensemble dans l’unité, afin que les saints puissent bénéficier des différentes onctions et être équipés pour l’œuvre du ministère.
    Dans cette perspective, les anciens et les diacres sont nommés aux services des membres pour permettre aux cinq (5) ministères d’exercer leurs appels dans les meilleures conditions.

    Ces ministères sont des Dons que Dieu, Lui-même, octroie à ceux qu’il a mis à part pour le servir. Personne ne peut les attribuer à qui que ce soit. Celui qui s’en auto-proclame est un faussaire.
    Il convient de noter que le titre de Révérend n’est pas un ministère mais une appellation honorifique. On appelle Révérend, l’homme de Dieu qui a fait ses preuves et dont le ministère a porté des fruits visibles. Celui dont le ministère est connu en paroles et en œuvres. Le Révérend est aussi celui qui forme et qui a à ses pieds des serviteurs de Dieu. Ceux-ci par respect l’appelle Révérend pour lui témoigner leur respect. On peut alors dire par exemple :
    Révérend- Apôtre Jean
     Révérend-Prophète Paul
     Révérend-Evangéliste Philippe
     Révérend-Pasteur Pierre
     Révérend-Docteur Bernabas

    Retenons que personne n’a le droit de s’auto-proclamer Révérend s’il ne remplit pas les conditions que nous avons citées.

    En outre, il existe une différence entre les cinq (5) ministères et les Dons du Saint-Esprit énoncé dans 1Corinthiens 12 : 4 à 12, même s’ils sont étroitement liés d’un certain point de vue. Un chrétien peut prophétiser de la part de Dieu, mais il n’est pas pour autant un prophète.

    LE BUT (ROLE) DES CINQ (5) MINISTERES DANS L’EGLISE DE DIEU

    Les questions que l’on est en droit de se poser sont de savoir : Pourquoi et dans quel but Dieu donne-il des ministres à son église ? Quels sont les résultats attendus en donnant ces ministères ?

    1. Le perfectionnement des saints (Chrétiens)

    Les chrétiens sont d’abord nés de nouveau. Ils sont nés d’eau et d’esprit saint. De cette naissance jusqu’à leur rencontre avec le Seigneur Jésus-Christ, ils doivent se perfectionner au contact des ministres de Dieu. Philippiens 1 :6. « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus–Christ. » Jacques 1 :21. « C’est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous, et qui peut sauver vos âmes. » Ceci se fait dans un processus de découverte de la vérité. Chaque vérité découverte, nous donne d’abandonner le mal pour le bien et cela nous apporte un degré de perfection. C’est donc pour le perfectionnement des saints que Dieu donne des ministères à son Eglise.

    2. L’avancement de l’œuvre de Dieu et l’édification du corps de Christ

    Dieu donne des ministères à son Eglise notamment, pour un double objectif. D’une part, pour l’avancement de son œuvre (l’œuvre du ministère) et d’autre part, pour l’édification du corps de Christ.

    Les chrétiens doivent murir pour accomplir chacun à son tour le travail que le Seigneur lui réserve dans son église. Il s’agit de construire le corps de Christ en le portant à la vertu par l’exemple. C'est-à-dire qu’il faut éduquer les chrétiens en sorte qu’ils aient une qualité morale pour fuir le mal et être un exemple du bien selon Dieu. 1Corinthiens 11 :1. « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi–même de Christ. » Le ministre doit montrer l’exemple par sa vie et son témoignage. Afin que les brebis l’imitent.


    3. Les résultats attendus par Dieu en donnant les ministères

    a. Parvenir à l’unité de la foi.

    L’humanité créée par Dieu doit avoir une seule foi en son créateur. Tous les hommes expriment leur besoin de Dieu. Selon leur foi, ils empruntent des chemins différents et mauvais les uns que les autres. Les ministres de Dieu doivent travailler à montrer et imposer ce chemin unique. Alors nous aurons l’unité de foi. 1Timothée 2 :3-5. « Dieu notre Sauveur, veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus–Christ homme.»

    Tout le monde croit en un Dieu unique. Malheureusement le débat se trouve au niveau du médiateur ! Le pape et les catholiques croient que la v***** marie est leur médiateur. Les musulmans croient que c’est Mahomet leur médiateur. Les mystiques croient que c’est leur gourou. Les adeptes de Haris croient c’est Haris ? Les adeptes de papa nouveau croient que c’est papa nouveau. Les idolâtres croient que c’est la rivière, la pierre, le tabouret, le talisman ou autre !

    Les ministres de Dieu doivent mettre tout le monde d’accord sur un et un seul médiateur. JESUS-CHRIST.

    b. Parvenir à l’unité de la connaissance de Christ, Fils de Dieu.

    Dans toutes les croyances citées ci-dessus, beaucoup ont un contact avec Christ. Même si c’est de la mauvaise façon ! Les musulmans reconnaissent qu’il est prophète de Dieu. Il n’est pas Fils de Dieu. Il n’a pas été crucifié. Voici leur connaissance de Jésus-Christ. Les catholiques croient que c’est un sauveur influençable par sa mère marie. Ils vénèrent donc marie qui doit imposer à son bébé de les exaucer. Les rosicruciens veulent atteindre l’état Christie. Mais pour eux, Jésus-Christ est un essénien. C’est de là que viendrait son don de guérison ! Dans le milieu pentecôtiste et évangélique, Jésus-Christ est mort pour que ceux qui croient soient prospères. Qu’ils se marient. C’est de lui qu’ils attendent les bénédictions matérielles et spirituelles.

    Matthieu 16 :16. « Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. » les Apôtres l’ont dit. Jean 11 :27. « Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde. » Marthe, la sœur de Lazare et Marie l’a affirmé. Actes 8:37. « Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L'eunuque répondit: Je crois que Jésus–Christ est le Fils de Dieu.» L’eunuque éthiopien l’a reconnu.

    Les Ministères de Dieu devront conduire les hommes et les femmes à arrêter leurs élucubrations pour croire de la même façon en Jésus-Christ, l’aimer de la même façon, le comprendre de la même manière et lui obéir dans la même crainte.


    CONCLUSION
    A la lumière de tout ce qui précède, il est à retenir que l’œuvre apostolique, c’est le gros œuvre de déblayage du terrain en vue d’établir une église locale. Son premier besoin, c’est connaître le plan de Dieu pour l’œuvre. Il faut la prophétie. Quand le Prophète a fini d’indiquer la voie à suivre, l’Evangéliste vient annoncer l’évangile au temps marqué et au lieu indiqué par Dieu. Les croyants sont baptisés et remis entre les mains du Pasteur qui les encadre au quotidien. Une fois l’église locale constituée, le Docteur vient enseigner aux chrétiens, ce que Jésus-Christ a prescrit à son Eglise.

    La pratique des cinq (5) ministères particuliers que Dieu donne à l’Eglise devra amener les chrétien(ne)s à grandir pour être des hommes et des femmes spirituels accomplis. Le but est d’atteindre la taille spirituelle de Christ, le modèle parfait. C’est à dire quitter la condition des enfants. Devenir grand pour avoir du discernement. Romains 12 :2. « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » Nous ne devons plus être emportés à tout vent de doctrine. Les ruses des hommes ne doivent plus nous tromper et nous séduire.

    par Romain D. DAHIE le 16 février 2011

     

     

    « EvangélisteIL AGIRA POUR TOI ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Août 2012 à 04:56
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter