• SIGNES DE LA RESTAURATION D'ISRAËL

    Shalom chers amis dans le Seigneur Yéshoua le Messie.

    SIGNES DE LA RESTAURATION D'ISRAËLVoici un article écrit et envoyé par le Rabbin Claude-Haïm BITOUN. Il mérite notre attention.

     

    Les Signes Prophétiques de la Restauration d’Israël,

    Le Retour de Yeshoua

      

    I/       INTRODUCTION  GENERALE

     

    C’est un temps exceptionnel qui s’ouvre devant nous et procure à notre être tout entier une excitation et une exaltation hors du commun qui nous amènera jusqu’au retour de Yeshoua pour être le Roi des Juifs et donc jusqu’à la restauration du Royaume d’Israël et le Rétablissement du Trône de David.

     

             Sur le plan prophétique, il nous faut en effet être clair, et, pour rester dans le contexte de la Parole de D.ieu, ou bien tout ce que nous prêchons quant à l’enlèvement de l’Epouse, quant au Retour du Seigneur et son Règne millénaire et quant à la Restauration du Royaume d’Israël avec le Rétablissement du Trône de David, cela s’avèrera vérifié et cela se produira dans les premières années de ce nouveau siècle et donc millénaire, c’est à dire dans notre génération, ou bien nous avons alors tout faux dans de nombreux domaines.

     

             Septembre 2000 a vécu la fin officielle du traité de paix d’une durée de 7 ans entre Israéliens et Palestiniens, les « Accords d’Oslo »,

     

             Septembre 2001 a vécu l’action abominable et lâche de Oussamah Ben LADEN et ses sbires contre le World Trade Center, les deux tours jumelles du quartier de Manhattan à New York, prônant la lutte de l’Islam des purs contre le Judéo-Christianisme des impurs et des infidèles, 

     

             La guerre en Afghanistan, la chute des Talibans,  La guerre en Irak et la chute de Saddam HUSSEIN, la dernière guerre d’Israël au Liban, les attentats, les prises d’otages, les lynchages, Le Hamas, le Hesbolah, etc…

     

             Et, depuis plus de 10 ans maintenant, les actes terroristes ignobles et gratuits (malgré l’analyse des penseurs intellectuels qui ne seront jamais les payeurs) perpétrés parl’Intifada palestinienne contre Israël, le peuple et la terre des Juifs, et la crise financière moniale.

     

    Sans trop « jouer » au prophète, nous pouvons affirmer que nous avons fait là l’inauguration d’une ère nouvelle dans l’Histoire de l’Humanité.

     

    C’est pourquoi, plus que jamais, Juifs et non Juifs, nous devons avoir nos yeux fixés vers Israël, terre et peuple, Jérusalem et le Mont du Temple.

     

    Mon seul but comme celui de mes frères, c’est d’éveiller nos consciences parfois trop conciliantes et somnolentes, voire anesthésiées, c’est à dire comme privées de vie mais revêtues d’un vêtement religieux ou spirituel, pour nous faire réaliser à tous le temps prophétique que nous traversons, afin de prendre chacun pour lui-même, toutes les dispositions nécessaires à une véritable repentance, à un authentique retour à D.ieu par l’obéissance à Sa Sainte Parole.

     

    Ceci est plus important que de soi-disant miracles ou de soi-disant nouvelles prophéties, tant « prisées » par certains !

     

    Croyez-moi, beaucoup de choses vont se passer en Israël dans les mois à venir, et chaque croyant devra prendre une vraie position vis-à-vis de ces choses qu’il verra de ses yeux !

     

             Nous allons assister à la guerre entre le Bien et le Mal, entre D.ieu et le satan, et nous devrons y participer en choisissant notre camp : D.ieu a déjà choisi Son camp, c’est celui de Son peuple, Israël !

     

             D.ieu agit toujours et encore aujourd’hui au travers de Son peuple.

     

             Nous sommes donc aujourd’hui aux environs de l’année 6008 / 6009 depuis la Création, nous sommes donc entrés dans le Shabbat millénaire, et c’est pourquoi cette étude va nous permettre de mieux comprendre le privilège de vivre dans cette génération certes, mais aussi la responsabilité qu’il incombe à chaque croyant, Juif ou non Juif de revenir à l’authenticité de la Parole de D.ieu.

     

    Pour cela il faudra accepter de rompre avec nos chaînes religieuses cadenassées et notre joug qu’est celui de la crainte des hommes et des systèmes religieux établis par ces hommes qui nous privent de la véritable liberté que procure la Vérité.

     

             Tout ce que vous allez entendre de ma part devra être passé au creuset de l’Ecriture, ne rejetez rien du premier coup, et n’acceptez rien non plus du premier coup : le conseil d’Isaïe le prophète, « méditez le livre ».

     

             Où en sommes-nous véritablement aujourd’hui dans le calendrier de D.ieu ?

     

             Est-ce que les prophéties au sujet du Retour du Seigneur, du rétablissement du Royaume d’Israël, de l’Enlèvement de l’Epouse, de la bataille d’Harmaguédon, etc… est-ce que cela concerne notre temps et notre génération ?

     

             Nous allons essayer de dresser une liste des différents événements qui se sont produits ces dernières décennies et de ceux à venir pour voir s’il s’agit réellement de signes prophétiques ou des illusions de croyants en mal de sensations.

            

             Les signes que D.ieu place sur le chemin prophétique ne peuvent être compris que par les véritables croyants, ceux qui ont l’amour de la Vérité, ceux qui obéissent aux commandements divins, car c’est à ceux-là seuls que D.ieu ouvre les yeux et les oreilles, c’est à ceux-là seuls que D.ieu donne l’intelligence de comprendre les temps et les moments.

     

             C’est un peu comme un secret de famille, seuls les membres d’une même famille le connaissent.

     

             Je vais donc essayer de résumer et de vous transmettre l’essentiel et vous verrez que parfois, cela ne va pas dans le même sens que les théories ou les enseignements fondés par les plus éminents théologiens, mais qu’importe ce que un tel a dit, que dit l’Ecriture exactement, c’est cela l’essentiel !

     

             S’il y a de nombreux signes concernant le retour du Messie, des signes géologiques, des signes astronomiques, des signes économiques, des signes psychologiques, des signes moraux, des signes spirituels, je voudrais avec vous partager les signes politiques et prophétiques uniquement en rapport avec Israël, et nous parlerons aussi du Retour de Yeshoua si nous en avons le temps.

     

     

     

    LES  SIGNES  DU  RETOUR  DE  YESHOUA 

     

             A/     Signes  Politiques

     

    1/      Y      Guerres et bruits de guerre         

            

    « Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement.

    Mais ce ne sera pas encore la fin.

     

    Alors il leur dit : une nation s’élèvera contre une autre nation, et un royaume contre un royaume. » (Luc 21 : 9-10)    

                      

    Des guerres, des soulèvements, cela a existé de tous temps.

     

             Certaines de ces guerres sont dues à la volonté de D.ieu, comme, par exemple, celles concernant la conquête de Canaan, future terre d’Israël par Yehoshoua / Josué.

     

             D’autres, au contraire, ne sont pas la conséquence de la volonté divine mais bien celles de la volonté du satan dont l’esprit maléfique habite bien des hommes, les réduisant, par la tentation du pouvoir et de la puissance, à l’esclavage du péché.        

     

    Les Nazis n’avaient fait qu’ouvrir une porte : à celle de la barbarie et de l’extermination des Juifs dans les camps de la mort a succédé celle de la tikvah / l’espérance et de la vie.

     

    Avant eux, les Egyptiens, les Babyloniens, les Mèdes et les Perses, les Romains, les Grecs Séleucides, les Amalécites, les Turcs, les Anglais,  et j’en passe.

     

    L’Islamà son début a fait couler beaucoup de sang pour que son expansion se développe.

     

    Puis les Chrétiens n’ont pas été en reste, loin de là, avec les Croisades et  l’Inquisition Catholique contraignant les Juifs à la conversion forcée.

     

    Mais rien n’atteindra un tel sommet dans l’horreur que ce que les nazis allaient perpétrer, la Solution Finale à la question Juive : la Shoah.

     

    La France occupée se laissera persuadée sous le Gouvernement de Vichy et déportera ses Juifs d’abord dans des Camps de travail et ensuite vers les camps de la mort d’Allemagne ou de Pologne.

     

    Des Lois spécifiques obligeront les Juifs à être distingués du reste de la population, notamment en portant des étoiles jaunes cousues aux vêtements.

     

    Outre 1/3 du peuple Juif décimé, notons la stérilisation de masse effectuée à l’insu des femmes juives bombardées de rayons X par des émetteurs dissimulés derrière des guichets où elles étaient convoquées pour des motifs administratifs fictifs !

     

    Et tout cela aboutira en 5 années à la destruction massive et systématique des Juifs, c’est l’extermination de 6 millions de Juifs, dont 1 million d’enfants, la Shoah.

     

             Afin de ne pas avoir la mémoire trop courte, même si le pardon doit être accordé, chaque génération devra se souvenir de cette ignominie et de cette abomination que fut la SHOAH, pour, non seulement ne jamais oublier mais encore continuer de faire vivre et transmettre cette réalité de l’histoire du peuple d’Israël, histoire que certains voudraient falsifier en targuant avec arrogance qu’elle n’a jamais eu lieu !

     

             Trois signes d’importance capitale se sont produits au siècle dernier :

     

    -        la SHOAH,

     

    -        la CREATION de l’ETAT d’ISRAEL en 1948,

     

    -        la REUNIFICATION de JERUSALEM en 1967.

             Nous allons voir d’abord ces 3 points.

     

            

     

    2/      Y      La  Shoah

     

             Le mot Shoah signifie catastrophe, dévastation, désolation, ruine, destruction.

             N’utilisez jamais le mot holocauste - explication

            

    Pour parler de Shoah, je me contenterai de vous montrer quelques images qui parleront d’elles-mêmes.

     

    Le camp d’Auschwitz fut créé en 1940 pour y regrouper les prisonniers politiques polonais durant l’occupation de la Pologne par les Nazis.

     

    Il s’agissait d’une ancienne caserne polonaise située dans la ville de Oswiecim.

     

    Dès 1941 le camp s’avéra trop petit, et l’on commença la construction de Auschwitz II – Birkenau (forêt de bouleaux), situé à 3 km de Auschwitz I dans le petit village de Brzezinka.

     

     

     Le Camp d’Extermination d’Auschwitz

     

             Le camp était entouré d’une clôture formée de fils barbelés électrifiés.

     

    Dans ce camp près de 150.000 Polonais, au moins 1.100.000 Juifs sur les 6.000.000 qui périrent et environ la moitié des 50.000 Tziganes exterminés passèrent par le camp d’Auschwitz.

     

    Pour retarder le plus possible l’échéance de la mort et pour sembler être aptes au travail, les femmes se taillader des parties non visibles du corps pour se maquiller les joues avec leur propre sang afin de paraître en bonne santé !

     

             On dénombre également près de 15.000 prisonniers de guerre soviétiques qui furent dépotés ici.

     

                Parmi les autres nations, notons l’extermination de Tchèques, Biélorusses, Yougoslaves, Allemands, Autrichiens et Français.

     

    Dortoir dans un  Baraquement à Birkenau

     

     

    C’est plusieurs centaines de personnes qui « survivaient » dans les baraquements en briques pour Auschwitz I et en bois pour Auschwitz II – Birkenau.

     

             L’évidente promiscuité et les conditions abominables et exécrables d’habitation donnèrent naissance à la propagation d’épidémies et de maladies contagieuses comme en particuliers la diarrhée due à la malnutrition et à l’hygiène quasi inexistante..

     

             Les lits en bois étaient superposés sur trois niveaux. Chaque lit faisait 2 m de long, 80 cm de large et était destiné pour trois personnes !  

     

     

    Jeunes Enfants Juifs à Auschwitz

     

     

    Les enfants payèrent eux aussi un lourd tribut par les« expérimentations médicales ».

     

             En 1944 20 enfants furent transférés d’Auschwitz au camp de Neuengamme pour être utilisés comme cobayes par le docteur Kurt HEISMEYER qui menait des recherches expérimentales sur la tuberculose, et d’autres médecins sur la Génétique  +  MENGELE

     

            

    Le summum fut atteint par l’emploi du gaz ZIKLON B pour tuer.

     

    Lors de la libération du camp d’Auschwitz par les soldats de la 60ème Armée du 1er Front Ukrainien on trouva les corps de plus de 600 détenus fusillés ou morts à cause de la faim, de la fatigue ou de la maladie.

     

    Pardonnez-moi de vous passer ces images, nous avons aussi des films à vous montrer, mais nous avons, et moi d’abord en tant que Juif, un devoir de mémoire.

     

    Ossements  de  Détenus

     

     

             Lors de la libération du camp d’Auschwitz par les soldats de la 60ème Armée du 1er Front Ukrainien on trouva les corps de plus de 600 détenus fusillés ou morts à cause de la faim, de la fatigue ou de la maladie.

     

    Les déportés été assassinés soit par des injections de produits mortels, soit par pendaison, soit par fusillade.

     

    On a retrouvé des prothèses, des cheveux : ce fut le comble de l’abomination !

     

    Prions pour toutes ces victimes : El Male Rahamim

            

             Le point de départ de la rédemption d’Israël et du retour de Yeshoua ben David s’est concrétisé par deux événements glorieux pour Israël et pour son D.ieu, conséquence directe de la Shoah :

     

     

     

    3/      Y      Fondation de l’Etat d’Israël

    le 5 Iyar 5708 / 14 Mai 1948 

     

    « Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier.

    Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche.

    De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. » (Matthieu 24 : 32)

     

    Dans la Parole de D.ieu, les arbres sont l’objet de comparaisons sous forme de paraboles, ainsi que de bénédictions.

    Trois d’entre eux sont étroitement liés à l’histoire d’Israël, ce sont le figuier, le grenadier et la vigne.

     

     

    Souvenons-nous des plaintes élevées contre Moïse après la sortie d’Egypte :

     

    « Et pourquoi nous avez-vous fait quitter l’Egypte pour nous amener en ce méchant pays, qui n’est pas un pays de culture, où il n’y a figuier, ni vigne, ni grenadier, ni eau à boire. » (Nombres 20 : 5)

     

             Pourtant l'E.ternel avait promis que la terre promise, le pays de Canaan, future Israël, était « un pays qui produit le froment et l’orge, le raisin, la figue et la grenade, l’olive huileuse et le miel. » (Deutéronome 8 : 8)

     

    Israël est ce figuier, maudit pour un temps, arbre qui devait reverdir.

     

    En 1948, l’on peut dire que la malédiction a été détournée de lui par D.ieu, et le retour encore partiel du peuple d’Israël sur la terre ancestrale correspond à ce renouveau, à cette nouvelle naissance, à cette résurrection.

     

    Oui, chaque Juif qui fait son alyah est une branche qui est regreffée selon sa propre nature sur le figuier « guéri » encore un peu verte et tendre, et chaque Juif recevant la révélation de Yeshoua comme son Messie, devient alors une feuille qui se met à pousser.

     

    L’image prise par Yeshoua est celle d’un figuier desséché, Israël, qui commence à reverdir. 

     

    Après les ossements desséchés des 6 millions de Juifs morts dans les camps de l’abomination, le figuier a commencé de faire des feuilles : c’est le début du retour à Sion, d’un point de vue physique, l’alyah, et c’est le début du retour à D.ieu par la révélation du Mashiah, c’est la techouvah avec les Juifs Messianiques, frères dans la chair et dans la foi, héritiers directs de Pierre, Jacques, Jean, Paul et les autres.

     

    Le 5 Iyar 5708 ou 14 Mai 1948 à 6h00, le mandat britannique prenait fin et à 6h01 David Ben GOURION proclamait la re-naissance de l’Etat d’Israël, et à 6h11, les USA furent la première nation à reconnaître  le nouvel Etat d’Israël.

     

    Cette génération, notre génération a vu s’accomplir un extraordinaire miracle, la formation d’un état en un seul jour comme l’annonçait le prophète Isaïe (66 : 7-8).

     

                David  BEN  GOURION 

     

                  lors de la  Déclaration de Proclamation de l’Etat d’Israël

     

     

    De sa Pologne où il naquit en 1886 jusqu’à sa mort à Tel Aviv en 1973 il fut au service de son peuple et un amoureux passionné de la terre ancestrale, où il vécut au Kibboutz de Sde Boker dans le désert du Negev.

     

     

     

    4/      Y      Libération et Réunification de Jérusalem

    le 5 Iyar 5727 / 7 Juin 1967

     

    «  Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par toutes les nations jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis. » (Luc 21 : 24)

     

    Le 5 Iyar 5727 ou  7 Juin 1967, Jérusalem, la ville de l’Eternel est de nouveau sous la souveraineté de l’Etat Juif.

     

    Le mur occidental, le Kotel, baptisé par les Chrétiens, Mur des Lamentations, redevenait comme aux temps ancestraux, le Mur des Jubilations ! 

     

    On se souvient encore des troupes de Yitzaac RABBIN, et Moshe DAYAN ministre de la Défense pénétrant dans la vieille ville, des pleurs de joie des soldats, et des folles sonneries du shofar, devant le kotel, après 2000 ans de souveraineté étrangère, disons d’occupation, et d’exil, lagalout dans la diasporah, la dispersion parmi les nations.

     

    Permettez-moi de vous lire un court extrait du livre de Léa RABBIN, « Issac RABBIN, notre vie, son héritage » :

     

    « Le mercredi 7 juin, 3ème jour de guerre, l’armée égyptienne était définitivement écrasée.

    L’arrivée des parachutistes israéliens devant le Mur des Lamentations a consacré la prise de Jérusalem.

    A la radio on a entendu un para hurler - la colline du Temple est à nous -  les soldats pleuraient à l’antenne, sanglotant de joie et d’incrédulité. »

     

     

            Soldats Israéliens devant le Kotel

           après la Prise de Jérusalem lors de la Guerre des Six Jours

     

    Il était 10h00 ce matin-là, le Mont du Temple était sous le contrôle d’Israël.

     

            Israël à lui seul totalise le record de 6 guerres en un peu plus de 50 ans sans parler de l’Intifada actuelle (Indépendance 1948, Sinaï ou Suez - 1956, des Six jours - 1967, de Kippour - 1973, de Galilée (1982), + l’Intifada.      

     

    Toutes ces guerres et cette dernière en particulier montrent la poursuite mais aussi l’accélération du processus prophétique divin pour la rédemption d’Israël.

     

    Pour vous montrer combien le combat est inégal d’un point de vue humain, je voudrai que vous jetiez un œil sur les forces en présence lors de la Guerre des 6 jours par exemple, celle qui permettra de réunifier Jérusalem.

     

    Forces en présence au 4 juin 1967

    et pertes humaines au 10 juin 1967

     

     

    Soldats

    Tanks

    Avions

    Pertes Humaines

    Population

     

     

     

     

     

     

    Egypte

    270.000

    1400

    550

    10.000

    40.000.000

     

     

     

     

     

     

    Syrie

    65.000

    550

    120

    1000

    8.000.000

     

     

     

     

     

     

    Jordanie

    55.000

    300

    40

    5000

    1.500.000

     

     

     

     

     

     

    Arabie Saoudite

    50.000

    100

    40

    ?

    5.700.000

     

     

     

     

     

     

    Irak

    75.000

    630

    200

    2000

    10.000.000

     

     

     

     

     

     

    Liban

    12.000

    130

    35

    ?

    2.276.000

     

     

     

     

     

     

    TOTAL

    527.000

    3110

    985

    18.000

    55.200.000

     

     

     

     

     

     

    Israël

    200.000

    400

    250

    770

    3.800.000

     

     

     

    Ces 3 événements capitaux du siècle précédent ne sont que les fondations de ce qui va bientôt se dérouler sous nos propres yeux, le plan prophétique divin continuant inlassablement  sa  marche,  et, avec lui, les Hébreux, lesIVRITceux qui passentceux qui traversent le temps, et, selon l’étymologie du mot lui-même, ceux qui aident les nations à traverser le temps en leur transmettant, à l’image d’un Joseph, d’un Moise, d’un Jonas, d’un Daniel, d’un Paul, etc…la compréhension des oracles divins.

     

             Oui, selon leur mission divine, « le salut vient des Juifs », les Ivrit sont des passeurs, car en proclamant la révélation du D.ieu Un et de Son plan de rédemption en Yeshoua le Messie, ils font passer les âmes de la rive des âmes perdues et condamnées à la rive des âmes rachetées et sauvées.

     

             Et les terribles événements actuels  sont là pour nous rappeler à l’ordre ces choses : 21 nations arabes musulmanes ont en commun un unique but, la destruction d’Israël !

     

             Mais D.ieu ne le permettra pas parce que D.ieu est déterminé à poursuivre ce qu’Il a commencé en 1948 et continuer en 1967.

     

             Oui, D.ieu, le D.ieu d’Israël, après le retour à Sion, après la réunification de Jérusalem sous la souveraineté de l’Etat d’Israël, permettra la reconstruction du Temple, celui d’abord de l’abomination, puis viendra le 4ème Temple et la venue du Mashiah.

     

             Ce sera la rédemption de tout Israël, peuple et terre, et celle du monde entier.

     

             Voyons  encore d’autres signes prophétiques.

     

     

     

    B)      Signes  Prophétiques

     

    1/      Y      l’Alyah et le Retour des 12 Tribus

                      

    Le précédent Président d’Israël, Moshe KATZAV n’a cessé de répéter depuis son élection et Ariel SHARON avec lui, la nécessité d’accélérer le retour des Juifs en Israël, car c’est une question politique et prophétique vitale.

     

    L’Alyah concerne tous les Enfants d’Israël, les fils et les filles des 12 tribus et pas uniquement les Juifs ou Judéens, c’est à dire ceux de Juda, Benjamin et Levi, c’est en tout cas ce que dit l’Eternel par la bouche d’Ezéchiel.

     

    La plupart des Juifs connus comme tels et donc aussi les Messianiques, sont essentiellement issus des tribus de Juda, Benjamin ou Lévi, et ce sont ceux de ces tribus qui sont revenus de Babylone et qui ont, parmi les chefs religieux de l’époque, rejeté le Messie.

     

    Les autres enfants d’Israël avaient été déportés près de 120 ans avant l’exil babylonien par le roi d’Assyrie Shalmaneseret ne sont jamais revenus en Terre Sainte, ce sont les 10tribus égarées.

     

    Ils rentreront eux aussi bientôt, et rejoindront les Judéens, les Juifs, comme le prophétise la fin du livre d’Ezéchiel  37.

     

     

    Les 10 TRIBUS

     

    Disons deux mots de ces 10 Tribus Dispersées et  non pasperdues comme les Chrétiens les appellent, car le mot perdu a une connotation péjorative qui veut faire croire qu’elles ont à tout jamais disparu de la surface du globe, mais il n’en est rien !

     

    Jérémie, Ezéchiel, Osée et d’autres encore parlent du retour à la fois de la maison de Juda et de la maison d’Israël.

     

    C’est après Salomon qu’il y eut séparation entre les Royaumes du Nord, ou maison d’Israël ou encore Ephraïm, du nom de la tribu dominante, et le Royaume du Sud ou maison de Juda, avec Juda, Benjamin et les Lévites, ceux que l’on appelle aujourd’hui les Juifs.

     

    Les dix tribus du nord ont été amenées captives en Assyrie vers l’an 930 avant Yeshoua et ensuite assimilées au sein des peuples sous la domination de l’ex URSS.

     

    Régulièrement on en trouve du côté de l’Afghanistan (Pathans), Pakistan, Inde, Iran, à la frontière entre la Birmanie et l’Inde (Shinlung ou Bnei Manasse), Cachemire, Tibet et Chine et même au Japon au sein de la famille impériale.

     

    Lors du retour de l’exil babylonien, seule une minorité, environ 10% des tribus du sud est revenue : ce sont ces Juifs eux-mêmes qui connurent le temps contemporain de Yeshoua, eux même chassés et dispersés après la destruction du 2èmeTemple par les Romains.

     

     

    Isaïe 49 raconte le futur retour de ces tribus rassemblées avec Juda, épuisées, éprouvées, brisées et épurées par la Tribulation.

     

    Une fois la maison de Juda et la maison d’Israël rassemblées,Yeshoua viendra alors régner sur eux (Isaïe 27 : 12-13 et Ezéchiel 37 : 19-22)

     

    Ce qu’il est intéressant d’étudier, ce sont les propos duprophète Osée.

     

    Dès le début du livre, nous voyons que D.ieu rejette Israël-Ephraïm en disant : «  Lo Ami  /  Vous n’êtes pas Mon peuple » !

     

    Mais, au verset suivant qui commence le chapitre 2, il dit d’Israël-Ephraïm : 

    «  Bnei El Haï / Fils du D.ieu vivant » !

     

    Est-ce un revirement de D.ieu ou alors, comment comprendre cela ?

     

    Lo  Ami,   parce  que,  Israël,  Royaume du  Nord conduit par la tribu d’Ephraïm a  rejeté  ses  vêtements de  fils d’Israël, ne respectant plus la Torah, le Shabbat, les Fêtes (8 : 12), ayant totalement perdu son identité et culture au sein des nations car « Ephraïm s’est mélangé avec les peuples » (7 : 8), et même«Israël est anéanti parmi les nations comme un vase qui n’a pas de prix » (8 : 8)

     

    Mais Bnei El Haï, car parmi ces Israélites, certains ont reconnu Yeshoua comme Sauveur et Messie, ils ont alors été pardonnés, rachetés et sont nés de nouveau.

     

    Autrement dit, cela signifie qu’il y a parmi les Chrétiens, des hommes et des femmes appartenant dans la chair à Israël et qui s’ignorent encore !

     

    Et ici, en Afrique, au Caméroun, peut-être même dans cette salle, au milieu de nous aussi !

     

    Je ne prétends pas vous apprendre votre histoire mes frères, mais il y a aussi ici en Afrique, des hommes et des femmes de couleur noire qui appartiennent dans la chair au peuple d’Israël.

     

    Tout près d’ici, au Rwanda, au Burundi, et à l’est de l’ancien Zaïre, la République Démocratique du Congo, vous avez tous été interpellés par les massacres entre les populationsTutsis et Hutus, entre les éleveurs et les agriculteurs.

     

     

    Et bien, sachez que les Tutsis ont des racines juives, et que leur tradition et culture sont transmises de père en fils par voie orale comme l’était la tradition juive de Moïse à Josué et jusqu’à nos jours.

     

    De génération en génération, la transmission d’une suite de rituels quotidiens s’est conservée dans leur vie de bergers jusqu’aux descendants d’aujourd’hui.

     

    La Loi des Anciens Tutsis était contenue dans des Codes Esotériques qui sont de véritables codes Hébraïques enseignant sur des règles strictes en matière d’alimentation ainsi que divers commandements et interdictions d’origine divine.

     

    En comparant le Judaïsme et leurs pratiques religieuses ancestrales, les Tutsis sont reconnus comme enfants d’Israël par de nombreux points :

     

    -        un stricte monothéisme : I Mana = Adonaï Ehad,

    -        la cacherout,

    -        les mitzvot,

    -        la vache rousse,

    -        le refus du baptême chrétien et les derniers grands rois comme Mwezi, Mutaga, Maconco, Rwabugiri, Musingaont combattu les missionnaires et leur évangélisation.

     

             Le judaïsme des Tutsi est très proche de celui des patriarches et en particulier des rois David et Salomon.

     

             Les Tutsi préfèrent être qualifiés de Kushites en référence à l’ancien Empire de Kush où régna la Reine de Saba qui rencontra Salomon.

     

             Le fils de la reine de Saba, Menelik 1er, serait le fils du roi Salomon.

     

             Dans le Livre Sacré de la Gloire des Rois d’Ethiopie, on explique que Salomon aurait traité d’une manière particulière la Reine de Saba, car, elle représentait l’ancêtre de la femme éthiopienne de Moïse.

     

             L’union entre Moïse et cette Ethiopienne avait été bénie par D.ieu (Nombres 12 : 1)

     

     

             Prenant donc référence à Salomon leur ancêtre, les Tutsis se disent appartenir à la Tribu de Juda et, comme les Empereurs Ethiopiens,  adoptent le lion comme symbole.

     

    On se souvient de l’Empereur Hailé Selassié qui se nommait le Lion de Judée.

     

             La dynastie Tutsi a été fondée en 1270 par Ntare qui gardait la mémoire collective juive de l’époque de Salomon : cette mémoire s’est concrétisée par l’adoption de l’Etoile de David sur le drapeau du Burundi.

     

             Le véritable territoire des Tutsis englobe les régions autour du Nil Blanc (le Pischon de Genèse 2 : 10) qui constituait jadis le prolongement du pays de Gilhon ou Nil Bleu (Genèse 2 : 10-13)

     

             Comme dans la Bible, les Kushites connaissaient un système numérique sur base de 12 et un multiple de 4 : les 12 heures de la journées, les 12 mois ou plutôt les 12 néoménies de l’année.

     

    C’est auprès d’un Kushite que Moïse apprit l’art de gouverner (Exode 18 : 13-26 et l’on comprend mieux pourquoi Salomon appela la Reine d’Ethiopie Makeda, Reine de Saba, car Saba en Ethiopien signifie « grand père ».

     

    On se souvient également de 5 Rois-Lions / Ntare sur les 17 qu’a connu le Burundi depuis le 13ème siècle, lorsqu les Tutsis appelés « Abanyaruguru / Bnei Ruguru / les Fils du Nord », descendirent de la corne d’Afrique pour se disperser « au-delà des rivières de l’Ethiopie ».

     

    La dynastie Tutsi qui a été renversée en 1966 au Burundi a été fondée par Ntare 1er Rushatsi Cambarantama / Roi Lion 1er Le Hirsute à la Tunique de Bête vers l’an 1270.

     

    Ntare aurait amené avec lui toute la mémoire collective de ses aïeux depuis l’époque du Roi Salomon.

     

    De nos jours encore, beaucoup de noms de clans gardent des références à leur racines hébraïques, le mot fils de / ben étant très répandu : Ben Engwe, Ben Yakarama, Ben Yamurenge, Ben Yiginya.

     

    L’influence de l’Hébreu ne pet se confondre avec l’influence beaucoup plus tardive de l’arabe car les Arabes n’ont jamais pu pénétrer dans les territoires contrôlés par les tutsis jusqu’au début de la colonisation européenne en 1903.

     

    Lors des indépendances, la mémoire collective juive des Batutsis se concrétisa en particulier par l’adoption du Magen David sur le drapeau du Burundi.

     

     

             Mes frères, si je vous dis toutes ces choses, c’est parce que le temps que nous vivons est propice à la révélation collective et individuelle.

     

             Le 2ème  point que je voudrais aborder avec vous concerne

     

     

     

     

    2/      Y      Reconstruction du Temple

     

             Bientôt, nous verrons reprendre des Sacrifices en Israël, bientôt nous verrons un 3ème Temple reconstruit : toutes ces choses coïncideront avec les agissements de l’Anti Messie, et, même si ces choses se produiront effectivement, il ne nous faudra pas y prendre une part active !

     

    La Bible mentionne l’existence de 4 Temples, celui de Salomon, celui de Hérode, celui de la Tribulation avec l’Antimessie, et celui du Messie durant son règne de 1000 ans que décrit la prophétie d’Ezéchiel.

     

    Nous n’avons pas le temps de détailler cela, simplement quelques textes à ce sujet :

     

    Isaïe           2 : 2-3                  Ezéchiel      37 : 26-2   46 : 2-6

    Daniel        9 : 27                   Michée       4 :1-2        

    Zacharie     6 : 12-15

    Matthieu    24 : 15                 Marc          13 : 14      

    2 Thessaloniciens 2 : 4          Révélation 11 : 1-2                

     

     

             Pour comprendre toutes ces choses dans le cœur et par l’Esprit, n’oublions pas que les Juifs ou plus exactement les Enfants d’Israël sont en quelque sorte les Fils biologiques de D.ieu, et la nécessité d’un Temple est engrammée en eux comme faisant partie intégrante de leur code génétique.         

     

    Ce Temple à venir est une réalité concrète, une entité spécifique, et il ne peut exister qu’à un seul endroit, l’endroit prévu à cet effet par l’Eternel, le Mont du Temple.

     

    Pour rebâtir le Temple, il est admis qu'il faut d'abord identifier avec précision l'emplacement exact des deux premiers Temples.

     

    A suivre…

    http://dieusauve.over-blog.com/article-signes-de-la-restauration-d-israel-66427962.html

    « Yéshoua proclamé YHWH ou seulement Adon?Shabbat, Shalom שבת שלום »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Vendredi 22 Février 2013 à 19:30

     shabbat shalom Lydia ma bien aimée soeur bonne soirée shabbatique bisous

    1
    Vendredi 22 Février 2013 à 09:17

    Amen Amen Amen: 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter